ACTUALITÉS :  

Les actualités de Fluides & Transmissions...

Eichenberger lance une nouvelle vis à billes roulée à froid


Le fabricant suisse de vis à billes roulées Eichenberger vient de mettre au point une nouvelle vis à billes (KGT) roulée à froid qui se distingue par son système de recirculation de billes sophistiqué. Le spécialiste du filetage a développé un nouveau procédé de fabrication, permettant la confection d’un écrou spécial avec un système de recirculation en un seul cycle de travail, donnant naissance à la nouvelle vis à billes type F.

Le transfert des charges d’une vis à billes a lieu de la vis sur l’écrou au moyen des billes. Le rendement mécanique, habituellement de 0,4 maximum pour une vis trapézoïdale, est supérieur à 0,9 pour les KGT. Dans la nouvelle vis à billes type F, les billes sortent du canal fileté de l’écrou selon le système de recirculation et sont accueillies par un évidement spécial de haute précision dans l’échancrure, puis retournent à travers le corps de l’écrou. Dans la coiffe, les billes sont à nouveau recirculées dans le passage fileté, où elles sont alignées pour exécuter leur tâche de transfert de charges avec une faible friction de roulement. Elles roulent de manière souple et silencieuse au passage de l’écrou dans le canal de recirculation.

Ces vis sont disponibles avec des diamètres de 6 à 40 mm et un pas de 2 à 40 mm. L’élément de recirculation de billes en matière synthétique intégré dans le type F a été mis au point pour la production en grande série et peut être réalisé à un prix très compétitif. Les tests d’endurance à vitesse et charges maximales confirment l’excellente performance du nouveau système de recirculation. Eichengerger Gewinde AG est un spécialiste du roulage des filets et du trempage. L'augmentation de la résistance résulte de la formation à froid. Très fin, le profil (valeur de rugosité ~ Rz 1.0) offre une faible surface d’attaque par la saleté et garantit un roulement silencieux des billes tout en réduisant l’usure. En résulte un faible couple d’entraînement et un faible échauffement. Cette moindre puissance d’entraînement permet de réduire les coûts d’exploitation. « Forte d’une longue expérience dans le domaine du durcissement par induction interne, Eichenberger cherche toujours à obtenir la meilleure association possible entre la dureté et la précision, décisive pour la précision du pas de la vis à billes du fait de la multitude des diamètres », affirme Ursula Schädeli, responsable marketing de l’entreprise suisse.

KTR Prensapire