ACTUALITÉS :  

Les actualités de Fluides & Transmissions...

La surveillance des roulements améliore les tâches de rectification, estime NSK


La surveillance d´état des roulements n´est pas seulement une façon de détecter le besoin de remplacement, c´est aussi un moyen de tirer des conclusions sur l´état de l’installation dans son ensemble, estime la société NSK qui décrit les avantages de son système CMS (Service de surveillance d´état) via deux exemples mettant en exergue les services offerts aux utilisateurs de rectifieuses. Avec le CMS, un système de mesure enregistre les vibrations, la température et le nombre de tours par minute des composants machines, puis les analyse au moyen d´un logiciel. Celui-ci crée les données sous-jacentes servant à évaluer l´espérance de vie des roulements, en mettant en évidence un manque de lubrification, des traces de chocs ou des défauts d´alignement, par exemple.
Les données peuvent être également utilisées pour déterminer les causes d´erreurs de forme au cours des tâches de rectification. Ainsi, NSK a employé cette méthode dans l´une de ses usines au Royaume-Uni, où des erreurs de forme se produisaient sur la machine chargée de la rectification des chemins de roulement. Après plusieurs tentatives de réparation et une recherche infructueuse des défaillances possibles, l’hypothèse d´un défaut au niveau des roulements a été émise. Des mesures furent donc réalisées avant et après le remplacement des roulements. L´analyse a montré que la cause des erreurs de forme n´était imputable ni à la broche ni à la tête de travail. Une fois déterminée la vraie cause du problème, aucun autre problème n´est survenu quant à la forme des chemins de roulement ou la finition de surface. Les trois jours nécessaires au démontage complet de la broche et à la recherche de défauts des roulements ont ainsi été évités, sans parler de la perte de temps de production pour chaque cellule de fabrication. In fine, l´économie réalisée en temps de maintenance et d´arrêt a été estimée à 13.080 euros.
Un autre exemple concerne la détection d’erreurs de forme survenant sur une rectifieuse sans centre. La broche de rectification faisant appel à différents types de roulements en huit dimensions, le CMS de NSK a été déployé afin de permettre à l´équipe de maintenance d´identifier les roulements défaillants. A l´issue de la mesure, machine en fonctionnement, l´analyse a montré que les roulements de broche n´étaient pas responsables des erreurs de forme. En conséquence, l´utilisateur a fait l´économie des deux jours ouvrables qu´aurait nécessité le démontage de la broche, sans compter le temps d´arrêt associé. Soit une économie totale estimée à 33.600 euros...

Mayr Festo