ACTUALITÉS :  

Les actualités de Fluides & Transmissions...

Des solutions SKF pour une turbine marémotrice flottante


Lancée en mai 2016 depuis le chantier naval Harland et Wolff à Belfast où elle a été construite, la turbine SR2000 de 550 tonnes de l'entreprise Scotrenewables Tidal Power Limited est la plus puissante turbine marémotrice flottante au monde. D’une capacité nominale de 2 MW, elle produit plus de 20 MWh sur une période continue de 24 heures. SKF a participé à la conception du prototype hydrocinétique, puis au développement de cette turbine dotée d’un système d'amarrage flexible permettant son exploitation dans des eaux d’au moins 25 mètres de profondeur ainsi que de systèmes d'ancrage adaptés à la plupart des fonds marins. Les rotors de 16 mètres de diamètre et les deux systèmes de prise de puissance de 1 MW conviennent aux régions aux forts courants de marée (Écosse, Nord de la France, Canada). Un prototype SR2000 de deuxième génération comportant des rotors de 20 mètres et un stockage intégré de l'énergie sera prochainement déployé aux côtés de la première turbine, actuellement en phase d’essais de fonctionnement à Orkney, formant ainsi le premier réseau marémoteur flottant de 4 MW au monde.
Outre la fourniture des roulements pour arbre principal et des joints pour la turbine, SKF a participé à la conception de l'arbre principal, fourni des sous-composants et des services d'usinage et assuré la mise en service sur le site. SKF a notamment livré un roulement intégré d’arbre de rotor et des joints adaptés aux environnements marins, un roulement d'orientation pour le système d'amarrage, des systèmes de lubrification automatiques, un système de maintenance conditionnelle et différents coussinets et rondelles pour le système de rétraction flexible des nacelles.
Les roulements d'orientation sont dotés d’étanchéités spécifiques et d’un traitement anti-corrosion résistant à une immersion longue durée dans l'eau salée et à des conditions météorologiques difficiles. Ils se traduisent par une réduction des coûts de fonctionnement et de maintenance. La nouvelle géométrie interne des pistes et de la cage réduit le frottement et améliore le positionnement de la turbine dans les courants marins et donc sa performance. Le matériau du joint à base de polyuréthane fait preuve d’une meilleure résistance à l'ozone, aux rayonnements UV et à l'eau salée. Sa conception est moins sensible à la déformation des bagues pendant le fonctionnement, réduisant ainsi les fuites de graisse et la pénétration d'eau…
Le projet SR2000 est soutenu par le programme Waters II de Scottish Enterprise et les actionnaires de Scotrenewables : ABB, DP Energy, Fred Olsen, Total et le gouvernement écossais (par l'intermédiaire de son fonds d'investissement pour l'énergie renouvelable).

KTR Prensapire